fbpx

A qui nous devons la vie : la glaire cervicale

stilisierte Spermien auf dem Weg zum Ei

La glaire cervicale

Sais-tu que nous devons toute notre vie à la muqueuse du col de l’utérus qui secrète la glaire cervicale ? Dans les films, c’est toujours comme si un spermatozoïde désireux de vivre et très fort, sprintait devant tous les autres spermatozoïdes losers, les laissant derrière lui, et arrivait en premier à l’ovule. 

Puis l’ovule comme le prince, prend la princesse dans la tempête. 

Les spermatozoïdes ne sont pas des super-combattants ou des héros. Les spermatozoïdes sont soit courtisés, soit tués. Ils n’ont absolument rien à dire sur leur survie ou leur mort, car c’est le cycle féminin qui commande. Dans les phases où la grossesse n’est pas vraiment propice, la durée de vie des spermatozoïdes dans l’utérus est très faible. C’est au moment de l’ovulation lorsqu’il y a de la glaire cervicale que les « petits combattants » ont une chance. Plus il y a de glaire cervicale, plus les spermatozoïdes ont une chance de survivre suffisamment longtemps pour voir l’ovule fissuré.   

Glaire cervicale et ovulation

En dehors de la période d’ovulation, les portes sont fermées et le milieu légèrement acide du vagin assure une extinction massive aussi efficace que silencieuse. Lorsque c’est la période d’ovulation, les portes sont grandes ouvertes. La glaire cervicale est présente en grande quantité et derrière le col de l’utérus, de nombreuses places de parking bien équipées avec des aires de pique-nique sont disponibles.  

Les « petits combattants » se comportent plutôt comme des « petits campeurs », se mettent d’abord à l’aise et vivent de glaire cervicale. Ceux qui arrivent à l’ovule cherchent d’abord l’entrée (qui n’existe pas au début) et picorent la coquille de l’œuf. Lorsque celle-ci est devenue fragile, un spermatozoïde, qui a peut-être fait une pause juste derrière le col de l’utérus, arrive dans l’ovule. C’est à ce moment que l’ovule est fécondé. En amont, tous les autres héros ont fait des centaines et des milliers de travaux préliminaires. 

Le cycle féminin et les spermatozoïdes En fait, je veux tout simplement dire que c’est un miracle. C’est merveilleux de voir comment le cycle féminin gère les spermatozoïdes. Au début je pensais que les spermatozoïdes étaient les supers stars. En fin de compte, c’est le cycle féminin qui détermine la vie et la mort des « petits combattants », et c’est un réel miracle.